:: L'aventure :: Praedium :: Aenarya :: Ohara Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Balade en bord de mer (Ft. Tefila Thatch)

avatar

Feuille de personnage
Doriki: 100
Equipage:
Fruit du démon: Aucun
Messages : 7
Date d'inscription : 03/09/2018
Mar 11 Sep - 9:05
Le soleil était à peine levée alors que je déambulais parmi une foule de badaud, tous trop occupé à flâner entre les différentes boutiques du marché d’Ohara pour faire attention à moi, j’évitais juste de croiser le regard des soldats, par prudence. Le port d’Ohara était magnifique en cette saison, la mer était particulièrement calme aujourd’hui, d’autant que les bateaux me donnaient juste envie d’avoir le mien pour voguer ailleurs que sur cette île. Dans un endroit calme. Loin de l’agitation des soldats de la Marine et de la garde d’Aenarya. Après tout, j’avais aperçu les avis de recherche qui traînaient, et j’avais l’impression que si je restais trop longtemps là à découvert, je serais repérée tôt ou tard.

La foule de ce début de matinée était au moins utile pour me permettre de me cacher à la vue des quelques Marines qui patrouillaient dans le secteur. Après tout, c’était au milieu de tous que l’on était le plus invisible. J’avais déjà lu cela quelque part. Ma balade dura longtemps, si bien que le soleil avait maintenant bien entamé sa course journalière et que mon estomac commençait à gargouiller. Farfouillant au fond de mes poches, j’y ai trouvé une petite poignée de berrys, peut-être de quoi acheter un repas, après il faudrait que je trouve une autre solution. SI seulement j’avais un bateau ! Je serais partie pêcher quelques poissons. Achetant malgré tout quelques morceaux de fromages et du poisson au marché, agrémenté d’un peu d’eau, j’ai du dépenser les dernières pièces qu’il me restait pour ce repas qui serait assez peu consistant, je devais trouver une autre solution. En regardant les différents bateaux, l’envie d’en voler un se fit de plus en plus pressante. Seulement avec la Marine dans les parages, j’étais certaine que cette solution allait m’emmener au devant de gros ennuis.

Je me suis isolée un peu du port pour cuire et grignoter mon maigre repas, devant une plage un peu isolée, généralement, ceux qui ne voulaient pas se faire voir passait par là. Heureusement, le peu de personnes que j’ai vue me laissait tranquille, je devais avoir l’air aussi perdue qu’eux, en mangeant mon repas comme une clocharde que l’on aurait laissé là. Je fixais alors l’océan, réfléchissant encore à ce que je pourrais trouver comme solution, attendant presque un signe divin ou quelque chose d’approchant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Feuille de personnage
Doriki: 130
Equipage:
Fruit du démon: Aucun
Messages : 19
Date d'inscription : 04/08/2018
Jeu 20 Sep - 20:12
Tefila se retrouvait de nouveau sur les flots. Il était parti depuis plusieurs semaines maintenant. Il avait perdu le compte sans calendrier, mais il n’avait pas trop perdu le fil et se disait que cela devait faire deux semaines. Son départ de Baterilla avec les nombreuses vivres qu’il avait volé sur les différents marchés lui avait permis de partir loin de Ravenfield. Il se dirigeait vers l’Ouest, vers Aenarya, il aurait voulu se diriger vers le nord et vers Hatos, mais il aurait fallu traverser entièrement les zones maritimes avec la marine.

Il avait décidé de ne pas le faire et de se diriger vers Nur Menel. Il se ferait petit comme dans la capitale de son royaume d’origine. Sa rencontre avec Joe avait été pour le moins mouvementé avec sa blessure profonde au bras. Il l’avait laissé en s’échappant avec son bateau. Le départ de la ville avait été un soulagement, quitté la région de son enfance bien que lui laissant un pincement au cœur ne l’avait pas dérangé outre mesure.

Il y avait eu une tempête lors de son voyage. Les vagues montaient à une hauteur de cinq mètres pendant celle-ci. Les éclairs frappaient tout autour de lui et seul un miracle lui permit de s’en sortir. Sa barque avait tenu malgré la force de la mer. Il était ressorti trempé, grelottant et transi de froid, mais vivant.

C’était, il y a maintenant cinq jours de ce que notre navigateur pouvait s’en rappeler. L’épéiste était rentré dans les eux d'Aenarya depuis maintenant un moment sans qu’il ne s’en rende compte. Il put voir à l’horizon la cime d’un arbre gigantesque. C’était un signe lui montrant qu’il était bien arrivé à Ohara. Il était bien content d’être là. Il avait dû se rationner pour arriver jusqu’ici. Certes il ne s’était pas privé, mais la fin des vivres se faisait voir, il allait devoir refaire le plein à sa nouvelle destination.

Les courants étaient calmes et il ne fut pas difficile de se rendre prêt de la côte. Mais son embarcation avait subi des dégâts, il ne savait pas s’il pourrait survivre à une prochaine traversée. Il ne pouvait pas accoster dans le port de la capitale d’Aenarya. Il avait vu les avis de recherche sur sa personne à Baterilla. Depuis, il avait décidé de partir de l’alliance, il ne voulait pas se faire prendre et pour cela, il devait aller sur Nur Menel.

Il tourna pendant un long moment pour trouver une petite crique pour accoster et ne pas se faire remarquer. Après avoir vu une légère lueur au loin il remarqua un banc de sable proche de la capitale. Il se dirigea vers celle-ci en mettant le cap dans cette direction. La barque râpa sur le sable de la plage. Une pauvre jeune fille mangeait un semblant de repas. Tefila se sentit triste pour elle, il n’avait pas le sou, mais il n’avait jamais laissé quelqu’un dans le besoin.

Avant cela, il devait s’occuper de son embarcation. Il cargua les voiles et attacha le bout du cordage à l’attache en bois proche de la barre. Il prit une pomme et croqua dedans pour sa collation. La pauvre fille le regardait avec envie, la salive au bord des lèvres. Le vent souffla légèrement ébouriffant ses cheveux. Il lança une poire d’un rouge bordeaux à la demoiselle qui semblait mourir de faim en avalant sa maigre ration.
Elle l’attrapa au vol et la regarda un instant avant de mordre avec force dedans. Du jus coula le long de son menton mais elle s’en fichait. Après avoir mordu encore plusieurs fois dans le fruit elle s’essuya. Un sourire éclot sur le visage de notre navigateur. Il récupérait ses dernières affaires en glissant son sabre dans sa ceinture et attrapa le sac de victuailles et partit dans la direction de la jeune femme.

Salut, moi s’est Tefila, Tefila Thatch.

Il tendit sa main à la demoiselle, qui après l’avoir regardé un moment, la serra avec force.

Alors t’es sans le sou ? Moi aussi, tu sais. Si tu veux, je peux te montrer comment t’en sortir.

En la regardant de plus prêt, il semblait avoir déjà vu cette femme quelque part à Baterilla. Or, si elle était ici à manger sur la plage et qu’il l’avait vu là-bas, c’est qu’elle était arrivée avant lui. De plus, elle n’avait pas de quoi se payer un repas convenable comment avait-elle fait ? Ce que notre épéiste ne se rappelait pas, c’est qu’il l’avait vu sur un des nombreux avis de recherche placardé dans toute la ville.

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Exploration :: L'aventure :: Praedium :: Aenarya :: Ohara-